La pointeuse, ennemi n°1 des salariés?

0

La pointeuse, également appelée badgeuse, est souvent perçue comme l’ennemi public des salariés. La récente polémique sur d’éventuelles installations de pointeuses dans certaines écoles, pour faciliter l’organisation des nouveaux plannings scolaires, a d’ailleurs bel et bien confirmé cette mauvaise image, voire cette crainte du dispositif souvent considéré comme un outil de flicage. Que faut-il en penser réellement?

Décompter les temps de travail, une obligation pour l’employeur

On a tendance à l’oublier, mais le décompte des temps de travail des salariés est une obligation pour l’employeur. Cela va lui permettre de justifier des horaires de ses salariés auprès de l’inspection du travail. Il a donc pour obligation d’afficher ses horaires sur le lieu de travail, et d’en fournir une copie à l’inspection, mais également de contrôler ce temps de travail.

L’employeur est libre de procéder à cette comptabilisation de la manière qu’il le souhaite, y compris manuellement.
Cependant avec l’annualisation du temps de travail, les temps partiel mais également les RTT et heures supplémentaires, cela peut vite s’avérer très complexe. Et d’autant plus pour les grandes entreprises où celles où les salariés n’ont pas les mêmes plannings.

C’est pourquoi on trouve de plus en plus de dispositifs de pointage dans les entreprises, de la simple pointeuse à fiches à des badgeuses plus sophistiquées, comme ici.

La pointeuse, un outil qui peut protéger les salariés

Cependant, tout n’est pas permis! Avant d’installer ce type de dispositif, l’employeur doit respecter certaines modalités.
Il a pour obligation de consulter les représentants du personnel et d’informer la CNIL.

Il faut également savoir que l’employeur n’a en aucun cas le droit d’installer de système de vidéosurveillance au dessus de la pointeuse afin de surveiller les horaires des salariés.

Cet outil doit avant tout être un outil de protection pour l’employeur mais également pour les salariés. Dans certains cas, il peut notamment permettre à ces derniers de cadrer leurs temps de travail et notamment de dénoncer des heures supplémentaires non rémunérées.

Le personnel des palaces Hyatt à Paris, a d’ailleurs récemment fait grève pour réclamer une augmentation de leur taux horaire ainsi que l’installation d’une pointeuse pour comptabiliser leurs heures supplémentaires.

Categories: Entreprise,Société

Leave A Reply