Nouveaux rythmes scolaires: premier bilan mitigé pour les parents

Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que les enfants ont repris l’école et ont dû s’adapter aux semaines de 4,5 jours. Les premiers bilans concernant les nouveaux rythmes scolaires commencent donc tout juste à tomber… Et ils sont plutôt négatifs pour les parents! Mais peut-être encore prématurés…

Une majorité de parents mécontents

Depuis une semaine, de nombreux médias recueillent les premières impressions des parents concernant la réforme des rythmes scolaires, adoptée cette année par la majorité des communes. Ce que l’on retient surtout, c’est un bilan très mitigé de la part des parents. Le principal reproche? Les nouveaux rythmes scolaires épuiseraient les enfants, qui auraient beaucoup de mal à se faire à une demi-journée d’école en plus.

La conséquence? Des enfants usés, qui auraient beaucoup plus de mal à se lever le matin pour se rendre à l’école, ou tout simplement pour se concentrer en fin de semaine, comme en témoignent notamment certains parents pour le journal La Voix du Nord. Un bilan partagé par de nombreux parents d’autres départements de la France.

Les quelques points positifs de la réforme

Tous les parents ne sont cependant pas du même avis, et pour certains la réforme présente également plusieurs avantages pour leur progégniture. A commencer par l’encadrement des enfants et les temps d’activités périscolaires.

Alors que de nombreux parents craignaient surtout un mauvais encadrement de leurs enfants de la part des animateurs, ils sont globalement plutôt satisfaits pour ce point. Ces derniers sont, pour la plupart titulaires du Bafa, ou d’un CQP animateur périscolaire qui les forme précisément au spécificités du métier (plus d’informations ici), ce qui leur permet de pouvoir proposer des activités à la fois ludiques et innovantes adaptées au projet pédagogique de l’école.
Les enfants sont globalement contents de découvrir de nouvelles activités et d’avoir du temps libre pour des ateliers plus créatifs.

Des critiques à nuancer

Il est cependant encore un peu tôt pour se faire une réelle opinion concernant ces changements importants.

En effet, d’une part la rentrée scolaire, après deux mois de vacances, a toujours été perturbante et fatigante pour les enfants, et les nouveaux rythmes n’arrangent rien pour ces premières semaines. Ils impliquent forcément des difficultés d’adaptation de la part des enfants, du moins pendant les premiers mois de reprise.

On peut également se demander si les communes parviendront à tenir le rythme et à gérer les temps d’activités périscolaires tout au long de l’année. Certaines sont d’ailleurs encore en plein recrutement de leurs animateurs.

Comments are closed.